Cartons

A contre coeur je vais m’en aller ce week-end préparer les cartons. Le début de la fin. Quand je pense à la quantité de choses à jeter ou à emballer. C’est le moment de faire du ménage dans ma vie, tourner la page sur mon enfance et mon adolescence. Laisser en arrière une partie de moi pour mieux affronter l’avenir.
Me voilà bien sentimental d’un coup. Allons, allons, relativisons, tout cela n’est que matériel. A moi de conserver au chaud tout les souvenirs du petit paradis de mon enfance. Et dans 10 ans je sors un remake de « La gloire de mon père » version coute.

Une réflexion au sujet de « Cartons »

  1. rien de sport, rien de « secret »..quoique si en fait.
    pour les peignes de coeur, 2 solutions: les cardiologues ou les corps dialoguent (les différentes sortes d’amour)..l’essentiel est invisible pour les boeufs. Mais regardez le ! il ne pense qu’à l’amour…
    courage, ma fripouille ! on est avec toi. Si tu veux un coup de main pour les cartons, je peux venir samedi ou dimanche, tu peux m’envoyer un mail d’ici là.
    Cordialement, Gayd le Hardi, Comte de Montmirail, d’Apremont et de Papincourt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.