Pétasses

Un coup d’oeil à gauche, un coup d’oeil à droite. Bon, pas de hordeux en vue, apparement le coin à l’air calme. J’ai le temps de faire une pause chiotte.
J’enfile le couloir jusqu’aux chiottes, sceptique. Pour le plaisir de me faire mentir, les toilettes communes sont propres un dimanche. C’est presque un jour à marquer d’une pierre blanche. Faut dire que par deux fois dans le week-end j’ai usé du balai à chiotte pour nettoyer les saloperies des autres. Faut croire que le Parisien, en plus de klaxonner comme un connard dans les bouchons, ne sait pas se servir de cet ustensile hygiénique fort pratique. Je crois que je ne me ferais jamais à la bêtise humaine.
Bref. Je fais mon affaire, et m’en retourne plus léger. C’est alors que sur le chemin du retour, habillé uniquement de mon superbre caleçon bleu nounours, je croise 3 demoiselles peu fréquentables (genre weshwesh). Et vas-y que je te siffle, et pire! que j’essaie de te mettre la main au paquet.
Désormais, c’est sûr, je ne me ferais jamais à la bêtise humaine.

7 réflexions au sujet de « Pétasses »

  1. C ‘est pas d’une pierre blanche mais d’un amat marron que ce jour à été marqué =)
    Hop ça c’était pour la touche de finesse !

Répondre à NickSan Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.